L'étrange cabaret des fées désenchantées

d'Hélène LARBAIGT

♦ Album pour adultes

Je suis Morte Vanité, fée des Vanités, propriétaire de l’Étrange Cabaret, le cirque de curiosités, le spectacle de monstres chimériques, le music-hall des fées désenchantées. Nous sommes nombreuses rescapées d'un temps qui nous a haïes, chassées ou oubliées. Toutes plus fortes réunies. Chaque soir au Cabaret, les humains payent grassement pour que nous hantions leurs rêves et que nous nourrissions leurs cauchemars les plus profonds. Fascinantes créatures nous avons été aux temps anciens, fascinantes créatures nous restons, sous la bonne garde de l’Étrange Cabaret.

Ed. Mnémos, 2014, 146 p.
Ed. Mnémos, 2014, 146 p.
  • La Fée des Vanités - Londres, 1884.

Ce soir d'automne, alors que la nuit descend sur les ruelles engorgées de l'East End, une réception privée d'un genre bien particulier se déroule chez lady Fairfax qui a convié ses plus proches amies.

Mrs Crawford, comme à son habitude, fait une entrée des plus remarquées. Sur ses pas, une inconnue à la beauté sans commune mesure qui captive aussitôt l'assemblée. Divine apparition ou diabolique envoûtement ?

"Vanitas vanitatum. Morte Vanité, fée des Vanités" se présente-t-elle à sa clientèle. Car depuis deux siècles au moins, elle offre aux femmes orgueilleuses le loisir de contrer le temps qui s'enfuit : grâce à elle, chacune retrouve candeur et beauté... en échange de quelques années de vie. Pour chaque année effacée du visage, une autre est sacrifiée à la fée des Vanités...


  • La Beauté endormie - Suède,1889.

Il était une fois, dans les froides contrées de Suède, une blanche forêt, de gel, barbelée. Depuis des centaines d'années, Lussi la Blanche-Dormante y veillait. A l'approche de l'hiver, elle marchait pieds nus dans les ténèbres jusqu'au sanctuaire virginal où reposait son cercueil de glace. En ce lieu, elle se nourrissait du sang de quelques mortels sacrifiés pour la saison froide ; nourrissons, jeunes femmes ou vieillards, Blanche-Dormante frappait sans pitié ni distinction. Puis, elle tombait dans un sommeil profond, allongée dans la glace, immobile jusqu'aux premiers rayons du printemps. Seul le baiser du soleil renaissant savait réveiller la Belle Endormie. Tirée de sa longue hibernation, elle marchait alors jusqu'aux premières habitations. Sous ses pieds nus, la terre renaissait, les graines germaient et chaque maison se voyait couverte de bienfaits...

L’Étrange Cabaret présente

Le programme officiel de l'année 1931

Jackrabbit, groom facétieux
Jackrabbit, groom facétieux

OUVERTURE

1er numéro - Lussie la Beauté endormie - admirez le doux réveil vernal de la fée de l'hiver.

2e numéro - Rosie la Veuve Noire amoureuse - Les charmes envoûtants de la méchante sorcière du Dartmoor inonderont les coeurs impatients d'un amour passionné.

ENTRACTE

Les philtres d'amour de Rosie la Veuve Noire sont disponibles en boutique dans le grand hall du cabaret.

3e numéro - Carmina Vipérine la Sanglante - Le mime des Yeux du Diable - Et si certains rires étaient mortels ?

4e numéro - Les mystiques Soeurs du Tarot : elles savent tout de votre destinée !

Morte Vanité
Morte Vanité
  • La méchante sorcière du Dartmoor - Landes marécageuses, 1488.

Il était une fois, noyé dans la lande brumeuse du Dartmoor, le repaire d'une méchante sorcière qui était renommée pour les mille tourments déjà infligés à la contrée. Pourtant, ce que tous ignoraient, c'est que derrière son logis embourbé, se trouvait une roseraie qu'elle cultivait en secret. Car loin des sortilèges et des potions, la méchante sorcière rêvait d'amour.

Mais voilà qu'un jeune Lord vint à traverser la lande enténébrée et, ignorant les calembredaines colportées sur la méchante sorcière, se présenta à la maison biscornue pour y demander l'hospitalité...

Moira d'Arkaig, monstre d'un loch d'Ecosse
Moira d'Arkaig, monstre d'un loch d'Ecosse
  • La triste histoire d'Ona Oknata - Bulgarie, 1926.

Dans l'obscurité des grottes de Prohodna vivait un terrible monstre. Une sorcière serpentine, une gorgone prisonnière de la terre infernale d'où elle s'était échappée. L'une des nombreuses filles de Méduse, Ona Oknata avait la même chevelure vipérine que sa génitrice décapitée et le même regard meurtrier.


Mais afin que ses yeux n'assassinent de pauvres gens, un prêtre avait déraciné le mal en lui ôtant la vue. Un autre, par une mystérieuse formule consacrée, avait scellé le bandeau pourpre hâtivement noué sur ses paupières cousues. Un troisième enfin, l'avait précipité dans les grottes de Prohodna...

Mon avis :

voir le teaser
voir le teaser

Voilà un album hors du commun qui porte bien son titre : "Étrange" ! "Etrange" dans le sens d'insolite et mystérieux, de curieux et d'étonnant... Mieux vaut être conscient de la teneur de l'ouvrage avant d'entamer sa lecture sous peine d'être très déstabilisé ! Mais une fois dans l'atmosphère à la fois fascinante et effrayante de ces fées désenchantées qui exposent leurs particularités dans leur music-hall désuet, vous serez captivés par cette ambiance si particulière, entre David Lynch et Tim Burton, entre mythes et freaks ! J'ai même cru entendre, au plus profond de mon immersion dans ce "spectacle de monstres chimériques", l'entraînante mélodie jouée par l'orchestre...


L'album alterne les fiches d'identité (des fées, mais aussi des autres personnages qui hantent le cirque des curiosités, comme les Jackrabbits et les chouettes hurluberlues), des contes cruels inspirés de personnages légendaires, et de magnifiques illustrations pleine page très diverses (affiches, articles de journaux, lettres...), le tout dans une écriture riche et soutenue qui utilise une syntaxe et un vocabulaire d'autrefois, une langue très poétique aussi avec ses jeux de sonorités voire de rimes.

Laissez-vous subjuguer !

Janvier 2015

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte