Karl Lagerfeld

roman d'Anne LOYER, illustré par Alice DUFAY

Il se sent, se sait, s'estime différent.

Les petites moustaches, 2020, 119 p. (Les petites histoires de la mode)
Les petites moustaches, 2020, 119 p. (Les petites histoires de la mode)

 

Allemagne, 1943.

Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage, le jeune Karl Lagerfeld, 10 ans, grandit à l'abri de sa fureur. Cultivant ses différences avec la bénédiction maternelle, il n'en est pas moins happé par des envies d'ailleurs et de réussite de plus en plus fortes... Ce roman évoque l’enfance de Karl Lagerfeld, créateur infatigable qui régna pendant plus de soixante ans sur le monde de la mode. Il est suivi d’une biographie et d’un abécédaire illustré, pour raconter en images l'inventivité d'un styliste hors norme.

Mon avis :

"La tablée de Frédéric II à Sanssouci", tableau d'Adolf von Menzel (p.46)
"La tablée de Frédéric II à Sanssouci", tableau d'Adolf von Menzel (p.46)

C'est le quatrième titre que je lis dans cette collection consacrée aux grands noms de la mode et je suis toujours emballée. La partie romancée nous présente Karl Lagerfeld sous les traits d'un petit garçon de dix ans portant déjà en germe les traits de personnalité qui caractériseront l'adulte. Il adore dessiner (les caricatures en particulier, surtout celles de son instituteur qu'il méprise, Markus Klein!) et composer des tenues pour ses deux grandes sœurs, d'ailleurs il prend lui-même grand soin à se vêtir. Il se singularise déjà par son allure (surtout ses cheveux longs!) et son originalité qu'il entretient "comme un trésor". Son père, riche industriel, étant souvent absent pour affaires, c'est sa mère, aussi distinguée que distante, qu'il admire et dont il s'inspire. La guerre reste en arrière-plan dans cette luxueuse demeure de campagne, même si, dans un souci de "participer à l'effort de guerre", les parents ont prévu d'accueillir des familles dont les maisons ont été soit bombardées, soit réquisitionnées. Beaucoup d'Allemands privilégiés fuient aux Etats-Unis mais le petit Karl rêve de faire carrière... à Paris. La France le fascine (comme en témoigne son tableau préféré) et le lui rendra bien!

campagne de publicité (2008)
campagne de publicité (2008)

La partie biographique vient approfondir les grandes lignes de la fiction quant à la personnalité atypique du styliste, et surtout expose les grandes étapes de sa carrière: le défilé de mode de Christian Dior auquel il assiste en 1949 ("une révélation"), son amitié avec son homologue Yves Saint-Laurent, son entrée chez Chanel ("son prestige s'internationalise") jusqu'à l'étonnante publicité pour le gilet jaune et le lancement d'une collection de prêt-à-porter pour H&M. L'auteur insiste beaucoup sur l'image que Karl Lagerfeld s'est construite tout au long de sa vie, mais aussi sur le travailleur acharné qu'il était (jusqu'au bout!) et qui fait que le succès ne l'a jamais boudé. Enfin, l'illustratrice revient sur ses principales créations qu'elle a reproduites en couleur à partir de photographies. Ceux·celles que le personnage intrigue pourront prolonger cette lecture grâce à la bibliographie.

Patricia Deschamps, décembre 2020


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- Anaïs vous conseille -