K-pop confidentiel

roman de Stephan LEE

En Corée, les idoles de K-pop appartiennent aux fans, au pays. Imagine que tu es dans une relation sérieuse et durable avec tes fans. Imagine combien ce serait dommageable pour ta réputation, pour ton groupe et pour toute l'entreprise si tu étais surprise en train de tromper le peuple coréen. Tu dois conserver en permanence une image pure.

 

Hugo roman, 2020, 342 p.
Hugo roman, 2020, 342 p.

Candace Park, une Coréano-Américaine de 16 ans, est littéralement obsédée par SLK, le plus grand K-pop band du moment. Alors quand la maison de disques du groupe débarque dans sa ville pour faire passer des auditions, elle est la première sur la liste... et sélectionnée ! Direction Séoul. Candace réalise bientôt qu'elle avait sous-estimé la quantité de travail et de sacrifices demandés par la production. L'envers du décor : la pression, les entraînements sans relâche, les différences culturelles entre les États-Unis et la Corée et surtout LA règle d'or: ne pas tomber amoureux.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

♪ voir le clip vidéo sur Youtube ♫
♪ voir le clip vidéo sur Youtube ♫

Quand j'ai commencé ce livre, je n'y connaissais pas grand chose à la k-pop même si le phénomène m'intéressait, faisant écho aux girls/boys bands de mon adolescence. J'ai regardé plusieurs clips vidéo et j'avoue avoir été impressionnée par le travail de chorégraphie de ces jeunes et la recherche au niveau de leurs costumes. Avec le roman de Stephan Lee, j'ai compris tout ce qui se cachait derrière ces quelques minutes de show.

La maison de disques coréenne SAY où se retrouve Candace est une véritable usine à idoles. Lors de ce stage d'été à Séoul, la jeune fille suit une formation quasi militaire, faite d'entraînements intensifs par équipes où la compétition est impitoyable, y compris au sein de son groupe. Affamées, privées de liberté, les candidates doivent prouver leur capacité de travail et leur soumission. En plus du chant et de la danse, il faut en effet maîtriser "les bonnes manières à la Coréenne". Un formatage aux allures de dictature dont l'objectif est de constituer "le groupe féminin ultime", "le plus excellent que la Corée peut produire"...

 

On imagine combien "tous ces inconnus qui vous jugent" peut être épuisant d'un point de vue physique et émotionnel. Et surtout Candace, qui joue de la guitare et compose ses propres chansons, veut "être une artiste" et pas seulement une icone interchangeable dès qu'on n'a plus besoin d'elle. Elle est prête à tous les sacrifices mais refuse de se laisser humilier. Soutenue par sa Umma (maman) et Harabuji (son grand-père), elle s'efforce de "ne jamais perdre de vue qui on est".

 

L'intrigue est vraiment très agréable à suivre, on est immergé dans l'univers de la k-pop (merci au k-dictionnaire d'Imani, la meilleure amie de Candace!) et en même temps on suit l'évolution de l'héroïne qui prend de plus en plus de recul par rapport à ce qu'elle voit et vit. Les personnes qu'elle rencontre vont chacune, à leur manière (sympathique ou détestable!) la faire avancer dans sa réflexion: Binna l'excellente danseuse mais au physique atypique, le séduisant YoungBae moins sexy que la star One.J mais aux sentiments plus sincères, Helena qui cache une grande sensibilité derrière son apparente froideur, et même Manager Kong qui soutiendra, à sa manière, la révolte de sa protégée. Car c'est bien ce vers quoi l'histoire tend: dénoncer l'injustice d'un système inhumain basé sur le business et le marketing.

 

Patricia Deschamps, juillet 2022


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

BD adulte

- Roman adulte -

saga familiale
saga familiale