Jenna Fox, pour toujours

roman de Mary E. PEARSON

Jenna Fox est bien là, après tout. Juste au moment où je me sentais prête à renoncer à elle, elle remonte à la surface. Ne m'oublie pas.

Gallimard jeunesse, 2011, 352 p. (pôle fiction)
Gallimard jeunesse, 2011, 352 p. (pôle fiction)

Jenna se réveille après un an passé dans le coma suite à un terrible accident de voiture. Complètement amnésique, elle n'a aucun souvenir de sa vie passée.

 

Ayant déménagé de Boston à la Californie avec ses parents et sa grand-mère Lily, elle doit non seulement s'adapter à son environnement mais aussi reconstruire peu à peu celle qu'elle était. Pour l'aider, sa mère lui a confié les vidéos qu'elle a filmées d'elle depuis toute petite.

 

Mais une foule de questions se bousculent dans la tête de l'adolescente. Pourquoi Lily semble-t-elle la détester ? Pourquoi ne peut-elle rien manger d'autre que des nutriments ? Pourquoi son père est-il resté à Boston ? D'ailleurs pourquoi ont-ils déménagé si loin ? Et pourquoi ses amis ne prennent-ils pas de ses nouvelles ?

Mon avis :

Un roman bouleversant qui fait réfléchir à l'éthique médicale et surtout à la notion d'identité.

Ce qui touche tout au long du roman, c'est la détresse de l'héroïne : "Dites-moi qui je suis"... Comment se reconstruire quand on n'a aucun souvenir de ce qu'on était ? "Le vide. Il ne me reste plus rien. Ma vie, mes parents, mes amis. Je ne devrais probablement pas être là." Si, en regardant les vidéos, Jenna comprend combien ses parents l'adorent (l'adoraient ?), surtout sa mère, elle a bien peur que "son désir acharné de me voir redevenir ce que j'étais" soit vain... Elle a beau souhaiter "que les choses redeviennent comme avant. Je voudrais être l'ancienne Jenna", l'adolescente constate tout un tas de petits détails qui l'alertent : elle n'a plus le goût des aliments, se sent maladroite dans son corps, se découvre un savoir encyclopédique sur certains thèmes...

 

Trouvant le courage de poser des questions, notamment à sa grand-mère, mais aussi à son voisin artiste Mr Bender et à ses camarades de l'école alternative, Jenna découvre l'hallucinante, l'horrible vérité. Même si un lecteur avisé aura anticipé la révélation de ce roman d'anticipation, elle n'en est pas moins déstabilisante. D'autant plus qu'avec les progrès des biotechnologies, ce qui arrive à l'héroïne est certainement réalisable dans un avenir pas si lointain... Et surtout, l'histoire permet d'ouvrir le débat sur des sujets pertinents : l'usage excessif d'antibiotiques qui paradoxalement nous rend vulnérable, les manipulations génétiques qui entraînent la disparition des espèces d'origine, l'inégalité de l'accès aux soins, le développement de neuropuces capables de repousser les limites du corps humain, rendant envisageable l'immortalité... Mais "Ce n'est pas parce qu'on peut faire quelque chose qu'on doit le faire" ! Pour Jenna, ses parents sont allés trop loin. Se considérant comme un "monstre", elle se demande ce qu'il reste d'elle et "si tout cela en valait la peine". Peut-on se "reconstituer" toute entière à partir de bribes de soi ? "N'est-ce pas ce qui fait la vie ? Des morceaux. Des lambeaux. Des moments.", "Peut-être la vie est-elle composée de détails futiles, qui s'additionnent et forment une personne". Ces mots touchants nous font partager la tristesse de l'adolescente qui ne demande qu'à (re)trouver sa place. Tout en réalisant que jusque là, elle n'a fait que jouer les petites filles parfaites pour faire plaisir à sa mère...

 

Car ce roman traite avant tout de la relation parents-enfants : "Je me suis demandée jusqu'où des parents pouvaient aller pour sauver leur enfant", précise l'auteur sur la quatrième de couverture. Si Jenna le réalise, elle ne l'accepte pas pour autant : "Tant de force en elle, mais pas celle de me laisser partir", dit-elle de sa mère. Et comme de fait, il ne faut pas perdre de vue qu'on élève nos enfants pour qu'ils nous quittent... La mère de Jenna, possessive et égoïste malgré elle, étouffe sa fille, l'empêchant d'être elle-même. Alors au bout du compte, la terrible expérience qu'aura vécu Jenna sera aussi l'occasion, paradoxalement, de devenir enfin elle-même. Comme quoi on peut perdre en humanité tout en affinant son identité..?

 

Patricia Deschamps, août 2016

voir aussi "Théa pour l'éternité" de Florence Hinckel
voir aussi "Théa pour l'éternité" de Florence Hinckel

 

Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

BD adulte

- Roman adulte -

saga familiale
saga familiale