Je hais l'amour véritable

de Laurence SCHAACK et Goulven HAMEL

What is punk ?

Le mouvement punk, né aux Etats-Unis, est développé à Londres début 1976 par Malcolm McLaren, le futur manager des Sex Pistols. Le punk britannique se caractérise par des rythmiques très rapides et des morceaux courts et énergiques. Le son est rêche, dur, avec des guitares distordues et des chanteurs qui hurlent des refrains en forme de slogans rageurs. La jeunesse punk revendique avec fougue son amateurisme et son énergie rebelle. Pour choquer la vieille génération hippie et la bourgeoisie, les provocations vestimentaires et langagières sont de rigueur. Pour mieux envoyer valser les certitudes des aînés sur fond de crise et de chômage, on revendique l'anarchie et le chaos.

Nathan, 2012, 223 p.
Nathan, 2012, 223 p.

Londres, 1976.

Peter vit dans un squat avec ses potes Damian l'Irlandais (cinglé) et Solo le Jamaïcain (paraplégique). Adeptes du mouvement punk tout juste naissant, ils ont monté un groupe (minable) et passent leur temps libre en répet' (désastreuses) entre deux bière-joint, quand ils ne se trouvent pas embarqués dans une bagarre (sordide). Bref une belle "vie de merde".


Marie, elle, est une bourgeoise parisienne fraîchement recrutée comme fille au pair par des hippies londoniens. Depuis qu'elle a découvert la chanteuse rebelle Patti Smith, elle est fascinée par les punks... mais pas au point de se teindre les cheveux en vert.


Un soir à un concert "Night of Pure Energy", Peter (qui pogote) donne un coup de pied dans le ventre de Marie... et c'est le coup de foudre. Les deux adolescents se retrouvent le lendemain dans une nouvelle boutique de vêtements tenue par une punkette en latex : "SEX".

Mon avis :

Tout l'intérêt de ce roman réside bien sûr dans l'immersion dans le mouvement punk, l'histoire d'amour étant réduite à une simple trame. Si (comme moi) vous n'y connaissez rien, n'hésitez pas à alterner la lecture du récit et celle du dossier documentaire en fin d'ouvrage : vous y apprendrez l'essentiel sur les principaux protagonistes, les idées véhiculées et aussi le contexte social de l'époque. Et un petit tour sur les plateformes musicales s'impose pour découvrir les groupes et les chansons cultes mentionnés !

Cette écriture à deux mains nous plonge tour à tour dans le point de vue de Peter et celui de Marie. Avec lui, on est immergé dans la jeunesse décadente et désœuvrée qui scande sa révolte. Embarqué dans la tournée des groupes punk en vogue, "Anarchy in the UK", Peter vit de l'intérieur le quotidien "no future" de ces pseudo musiciens dont l'amateurisme en concert (cf. la vidéo des Clash) fait peine à voir !


Elle a plus de recul et de lucidité. Marie n'est pas une vraie punk, juste une fille de bonne famille cherchant à s'encanailler. La rencontre entre les deux est un véritable "choc des cultures", comme en témoigne la scène au musée, à la fois drôle et réflexive, autour d'une sculpture de Marcel Duchamp. Marie comprend vite l'aspect politisé de la surmédiatisation du punk : "Je me suis dit que les Sex Pistols ne pouvaient pas durer, qu'ils avaient allumé une poudrière dont ils seraient les premières victimes." Et comme de fait le mouvement s'essoufflera à peine deux ans plus tard, même si l'esprit de révolte et de liberté qu'il revendiquait a laissé son empreinte bien au-delà.

 Janvier 2015

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte