Si par hasard c'était l'amour

de Stéphane Daniel

Rageot, 2010, 240 p.
Rageot, 2010, 240 p.

Gaspard, 16 ans, s'apprête à passer ses vacances à Saint-Raphaël avec ses parents. Il a hâte de retrouver ses copains de l'été passé !

Mais sur la route, une panne de voiture les oblige à faire une escale à Fonlindrey, un coin complètement perdu de la campagne bourguignonne... Si ses parents trouvent cette escapade imprévue tout-à-fait sympathique, pour Gaspard c'est la catastrophe ! Ici, pas de plage, pas de piscine, pas de discothèque... Et son copain Tony qui va profiter de son retard pour draguer les plus belles filles !

De mauvais gré, Gaspard tente de faire la connaissance des jeunes du village. Les filles sont très jolies et ils sont tous sympas, mais Gaspard est plein d'assurance et surtout de préjugés sur ces campagnards. Il fait gaffe sur gaffe et se tourne vite en ridicule...

Pourtant, dans l'ombre, une jeune fille qui attend secrètement l'amour, ne le quitte pas des yeux...

Mon avis :

Voici un roman fort sympathique, rempli d’humour, et au cœur des préoccupations adolescentes (s’intégrer à un groupe, trouver l’amour). L’agaçante suffisance de Gaspard se révèle vite être une fausse confiance en soi, et l’humour décapant du personnage séduit dès les premières pages. Un régal pour les zygomatiques !

Octobre 2008

 

Retrouvez Gaspard Corbin sur Facebook !

L'amour frappe toujours deux fois

Rageot, 2010, 240 p.
Rageot, 2010, 240 p.

Voici déjà le mois de septembre pour Gaspard qui se voit obligé, la mort dans l'âme, de se séparer de la belle Maud qu'il a rencontrée cet été dans le petit village de Fonlindrey. La jeune fille habite en effet Dijon, tandis que lui regagne Paris. Tous deux se promettent de bien vite se retrouver.

Mais la rentrée s'annonce mal pour Gaspard... Reprendre le chemin du lycée ne l'enchante guère : bien qu'il soit à nouveau dans la classe de ses meilleurs amis, Steve et Karen, il assiste toujours aux mêmes cours ennuyeux, et puis le nouveau, Logan, un garçon particulièrement arrogant, lui fait rapidement comprendre qu'il ne le supporte pas. Le soir, pas moyen de se détendre tranquillement chez lui  : l'appartement, en travaux pour réfection complète, n'est plus qu'un monstrueux chantier.

Et pour couronner le tout, Maud ne répond pas aux dizaines de coups de fil et autres messages désespérés que Gaspard lui envoie chaque jour... Tentant le tout pour le tout, le jeune garçon décide de prendre le TGV pour faire une visite surprise à sa bien-aimée...

Mon avis :

Dans Si par hasard c'était l'amour, nous avions laissé un Gaspard fanfaron mais transi d'amour... Eh bien il n'a pas changé ! C'est un réel plaisir de retrouver son langage truculent, fait d'un inimitable humour où se mêlent jeux de mots, néologismes et autres cocasseries verbales... Il faut dire que ce pauvre Gaspard se retrouve plus ou moins malgré lui, - et plus ou moins entraîné par une panoplie de personnages incongrus (enseignants décalés, camarades manifestants, parents dépassés, ouvriers démolisseurs, contrôleurs SNCF...) - dans des situations particulièrement burlesques ! Mais transformer les situations les plus dramatiques en intermèdes comiques, n'est-ce pas là sa force à Gaspard ?

Juillet 2010

 

Un amour peut en cacher un autre

De quoi ai-je besoin, sinon d'un toi pour m'abriter ?

Facebook Gaspard Corbin

Rageot, 2013, 288 p.
Rageot, 2013, 288 p.

Gaspard et sa bande, qui sont en 1ère ES, attendent les vacances de Noël avec impatience : Steve a un bon plan pour partir à la station de ski des Arcs, et Gaspard est impatient d'y retrouver sa petite amie Maud qu'il voit très peu parce qu'elle habite loin de la région parisienne, à Dijon.

 

Cependant rien ne se passe comme prévu, comme souvent avec ce pauvre Gaspard ! Non seulement ils se retrouvent à six dans un minuscule deux-pièces, mais en plus Maud annule sa venue au dernier moment car elle accueille son correspondant anglais, Graham. Gaspard est effondré : Maud et lui vont-ils réussir à maintenir cette fragile relation amoureuse à distance ? Et si la jeune fille, lasse de l'attendre, succombait au charme de ce fameux Graham ?

 

D'un autre côté, Gaspard lui-même est sollicité sur Facebook par une mystérieuse Chan qui, curieusement, n'a que lui comme ami... Que cherche-t-elle exactement ? Et puis il y a aussi la belle Norah rencontrée sur les pistes alpines...

Mon avis :

Dans ce tome 3 des aventures de Gaspard Corbin, on retrouve un Stéphane Daniel au meilleur de sa verve ! On se régale de ses bons mots tout au long du texte, y compris dans les (véritables) statuts Facebook du personnage que l'on déguste avec plaisir à chaque début de chapitre.

 

L'histoire est jonchée de situations cocasses plus hilarantes les unes que les autres : les premiers pas de Gaspard sur les skis, la vie à six adolescents dans un 10m2, la soirée en discothèque, la création du groupe de "musique"... tout est prétexte chez le héros à répliques cinglantes. Les dialogues sont enlevés et on ne s'ennuie pas un instant !

 

Quant aux amours de Gaspard, elles passent presque au second plan tant on est happé par le style. Maud, Chan ou Norah : "J'ai un sourire sur les lèvres", nous dit finalement Gaspard, "mais ce n'est pas le mien"... On lui souhaite bien sûr de trouver le bonheur, mais d'un autre côté, c'est nous priver d'un tome 4 !..

Juin 2013

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte