Eve : la ruse du serpent

de Flore TALAMON

(au programme)
(au programme)

"L'Eternel est partout. Il est dans la fourmi qui escalade ton pied

comme dans l'immensité du firmament. Sa puissance est sans limites..."

Nathan 2011 (Histoires de la Bible)
Nathan 2011 (Histoires de la Bible)

 

Adam mène une vie paisible au jardin d'Eden, le paradis créé par Dieu. Il y admire chaque animal, chaque arbre, chaque cours d'eau que l'Eternel a sorti du néant. Cependant Adam s'ennuie. Le serpent a bien essayé de s'en faire un ami, mais l'homme préférerait un être qui lui soit assorti...

 

Un jour, Dieu entend ses prières et crée la femme, à partir d'une des côtes d'Adam. Aussitôt, des sentiments très forts unissent le couple.

Eve pose toutes sortes de questions à Adam : sur Dieu, sur le jardin et sur ce qu'il y a au-delà. Elle est très curieuse et les réponses évasives d'Adam ne la satisfont pas vraiment... Pour Adam, il n'y a pourtant qu'une seule chose à savoir : l'Eternel a interdit de manger les fruits de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. "Si tu en manges", a averti Dieu, "tu mourras certainement"...

 

Or dans l'ombre rôde le serpent, toujours vexé d'avoir été rejeté par l'homme... Le serpent est un animal rusé, très rusé, et Eve est une femme naïve, si naïve...

Mon avis :

J'ai rencontré Flore Talamon lors d'un atelier d'écriture et nos conversations très riches autour de la littérature de jeunesse m'ont donné envie de découvrir ses écrits. Flore est spécialisée dans les romans historiques mais j'ai choisi de commencer par ce récit biblique sur l'origine de l'humanité à la fois par intérêt personnel et aussi par curiosité. Et je n'ai pas été déçue !

 

Flore a su retranscrire l'histoire d'Adam et Eve sans parti pris religieux (c'était le risque, selon moi) et pourtant avec beaucoup de passion et d'enthousiasme. Le caractère et le point de vue des personnages sont campés en quelques mots, et l'auteur apporte même une touche de réalisme historique en leur prêtant des activités proches des hommes préhistoriques (taille de pierre, élevage, culture, etc.)

 

Mais ce qui est vraiment intéressant dans ce petit roman, c'est tout le symbolisme du récit qui y est développé : la vie, simple et heureuse, en harmonie avec la nature et les animaux, au sein du jardin d'Eden ; et en-dehors, à l'opposé, tous les malheurs issus de la transgression de l'interdit divin : la souffrance physique (le froid, la faim) et morale (Eve est brutalement rejetée par Adam), la nécessité de s'activer pour manger (Dieu ne fournit plus rien), la cruauté de la survie animale (désormais les animaux s'entretuent pour se nourrir)... Autant de contrastes qui expliquent la vision chrétienne du paradis perdu et expliquent avec justesse le sens donné à la vie que mène l'Homme sur Terre.

 

Eve : la ruse du serpent est un excellent moyen de se plonger dans l'un des textes fondateurs sur nos origines qu'est la Bible !

Décembre 2012

Et aussi...


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte