Edgar, sacré lascar

1 - Disputes et disparitions

de Marcus SEDGWICK

Bayard jeunesse, 2014, 229 p.
Bayard jeunesse, 2014, 229 p.

Edgar est un vieux corbeau qui habite le château d'Autrepart, appartenant à la famille du même nom. Pour Edgar, tous les d'Autrepart sont plus stupides les uns que les autres : le père, Valvigne, fait d'étranges expériences avec des grenouilles ; le fils, Hellébore, ne quitte jamais son singe infernal surnommé Pote ; et la mère, Menthalo, ne parle que de cuisine et se révèle incapable de s'occuper correctement des jumeaux Pousse et Mousse ! Seule la fille, Solstice, semble trouver grâce aux yeux d'Edgar.


Or, Edgar a de terribles incidents à faire connaître aux d'Autrepart : il a vu une horrible queue sous les buissons près du mur du château, s'est aperçu que les caves étaient inondées et que l'eau montait toujours, et surtout, une des filles de cuisine, Zabelle, a mystérieusement disparu !..


Oui : le château est en danger ! Mais comment se faire comprendre quand on est un modeste corbeau ?

L'avis d'Anaïs (CM1) :

Je n'ai pas trop accroché à cette histoire, d'ailleurs j'ai abandonné la lecture à la moitié du livre. J'ai trouvé que c'était long, que ça faisait un peu peur aussi avec la créature monstrueuse, et que les expériences bizarres du père avec les grenouilles étaient dégoûtantes. Bref, ce n'est pas mon style !

Mon avis :

Un peu déçue par cette histoire que j'aurai pensé plus drôle. Les personnages sont trop caricaturés (les parents, par exemple, tournent en boucle sur leurs petites préoccupations mineures alors que le château prend l'eau), et le comique un peu trop répétitif (Edgar passe son temps à ronchonner que personne ne le remarque alors que c'est lui qui trouve toutes les bonnes idées).

Pourtant au premier abord le livre est sympa: la couverture, très vive, contraste avec le papier aux tranches noires, et le récit est agrémenté de nombreuses illustrations de qualité. On y trouve des touches d'horreur avec la créature monstrueuse qui hante les caves du château, ainsi qu'un brin de fantastique avec ce château qui semble avoir sa volonté propre, et surtout Edgar le corbeau millénaire qui a déjà vu passer quinze générations !

Et pourtant on n'accroche pas plus que ça, notamment parce que les péripéties sont régulièrement interrompues par des descriptions un peu plombantes. C'est dommage...

Avril 2015

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte