Deux fils de la Grande Guerre

de Gérard HUBERT-RICHOU

Lui qui avait vécu les tranchées, les bombardements, la faim, le froid, la mort de ses camarades... et la perte d'une jambe... qu'est-ce que c'était que tuer un lapin ? Il fallait relativiser.

Lire c'est partir, 2012, 155 p.
Lire c'est partir, 2012, 155 p.

Octobre 1925.

La Grande Guerre est terminée depuis sept ans, mais elle est toujours dans les esprits. Raymond, le père de Raoul, y a perdu une jambe, et il en a désormais une en bois.

 

Non, personne n'a oublié la guerre, et voilà même que Raoul reçoit une terrible révélation : en réalité, Raymond et sa femme Ernestine ne sont pas ses parents... mais ses oncle et tante !

 

Raoul est anéanti. Que s'est-il passé ? Pourquoi lui fait-on cette brutale révélation aujourd'hui, à douze ans ? Que sont devenus ses vrais parents ?

L'avis d'Anaïs (10 ans, en CM2) :

Je n'ai pas du tout aimé ce livre. C'est le deuxième que je lis de cet auteur (j'ai aussi lu Enquête très posthume). Il y a beaucoup de vocabulaire difficile et certains passages (comme ceux qui expliquent la vie quotidienne à l'époque) sont trop longs. L'épisode où Raymond tue et vide le lapin est écœurant ! Et puis l'histoire est parfois dure à suivre. Quel est le rapport entre le vol de l'affiche au début du roman, et l'histoire de Raoul et Daniel ? Pourquoi est-ce que Gaston en veut aux deux frères ? J'aime bien lire des livres sur la Première Guerre mondiale, mais vraiment, celui-là, je n'ai pas accroché !

Mai 2016

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram !

★ Lire et relire ★

autobiographie
autobiographie
développement personnel
développement personnel