Des lions et des hommes, tome 1 : Le refuge de Valrêve

Anouk JOURNO-DUREY

Fleurus, 2017, 256 p.
Fleurus, 2017, 256 p.

Après la mort de la mère, la famille Beaucaire, qui vivait dans une réserve naturelle au Kenya, s'installe en France, à l'intérieur du refuge animalier familial de Valrêve. Le père, qui est vétérinaire, a comme mission d'aider le parc à évoluer. Les enfants, Jawau et Izia, ont du mal à s'adapter à leur nouvelle vie mais, aimant passionnément les animaux, ils essaient de se rendre utiles en attendant la rentrée scolaire.

 

Et ils découvrent plein de secrets concernant le refuge : une lionne leur paraît familière, Valrêve rencontre d'importantes difficultés financières, le parc est accusé à tort de maltraitance et une légende raconte qu'un trésor se cache dans les alentours du refuge...

L'avis de Catherine, prof doc :

Quelle couverture somptueuse pour ce roman jeunesse consacré aux animaux en captivité ! Divisé en deux grandes parties, ce roman est le début d'une trilogie. le lecteur fait donc la connaissance des principaux personnages et des lieux. le refuge de Valrêve est fictif et on le regrette, tant il semble utile à la cause animale ! L'auteur a pris le parti d'informer le lecteur et martèle le message incessamment : ce type de refuge est un sanctuaire pour les animaux en captivité maltraités. Ils y reprennent des forces, retrouvent un peu de confiance si possible en les humains, et parfois repartent dans leur milieu d'origine s'ils en sont capables.

Jawau et Izia ont chacun leurs préférences en matière d'animaux mais chacun a un certain don pour communiquer avec eux et en prendre soin. Jawau est proche des éléphants et des lions. Izia s'entend facilement avec les ânes et chevaux.

 

Le style est plutôt simple, le roman se lit aisément et devrait plaire aux jeunes lecteurs. le texte est en caractères assez gros, il ne faut donc pas s'effrayer de l'épaisseur toute relative de l'ouvrage ! Pour ma part, en tant qu'adulte j'ai trouvé la trame un peu basique et j'aurais aimé davantage d'approfondissements. Néanmoins je reconnais le gros travail de documentation et le souci de vérité dans cet ouvrage qui devrait ouvrir les yeux, sensibiliser le lecteur et le faire réfléchir aux relations homme-animal.

 

On termine ce premier tome avec plusieurs questions qui nous mettent en attente de la suite… prévue pour juin 2018 selon le site dédié, qui propose par ailleurs de magnifiques photographies et autre documentation sur le sujet.

Novembre 2017


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte