Déclaration d'anniversaire

de Eléonore CANNONE

"La famille n'est pas seulement fondée sur les liens du sang. C'est parfois le cas. Pas toujours. Elle est surtout fondée sur les liens du coeur."

Océan éditions, 2012
Océan éditions, 2012

Aurélien a deux mères. Un couple d'homosexuelles doit élever son fils dans la tolérance, supposez-vous. Eh bien... pas forcément ! Aurélien en tout cas, en doute. En ce jour d'anniversaire (il fête ses dix-sept ans), il a une grande déclaration à faire pendant le dîner et appréhende un peu la réaction de Juliette, sa mère biologique, et de Bénédicte.

 

"Vous vous voyez comme des reines de tolérance, des apôtres de l'acceptation des différences. Mais regardez-vous ! Vous êtes exactement comme eux."

 

Heureusement, il est soutenu dans sa démarche par les invités : son oncle Teddy, frère de Bénédicte, accompagné de sa nouvelle petite amie, et aussi par Milfred le chat de la famille, dont il ne faut pas sous-estimer l'influence !

 

Chacun tour à tour prendra la parole pour nous raconter cette journée spéciale... jusqu'à la déclaration finale !

Mon avis :

Une petite histoire résolumment optimiste comme il y en a trop peu dans la littérature adolescente ! Aurélien évolue dans une famille qui va bien, et ça nous fait du bien !

Plusieurs réflexions sont judicieusement dévelopées autour du thème de l'intolérance : l'homosexualité d'abord, avec un joli passage dans le roman où Bénédicte raconte comment elle a annoncé la "nouvelle" à ses parents : "J'espère encore que le fait de me savoir heureuse serait le plus important." L'homoparentalité ensuite, qui au bout du compte fonctionne comme n'importe quelle famille, son schéma différent ne les empêchant pas (les différends) !  Et enfin les préjugés de manière générale, avec le personnage de Cindy, la compagne de l'oncle, jeune caissière blonde régulièrement victime des stéréotypes tenaces sur son niveau intellectuel.

Enfin, avec le plaidoyer final d'Aurélien, l'auteur nous fait comprendre que la tolérance que l'on attend des autres, on la leur doit aussi !

Février 2013

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte