Buffalo Bill

album de Taï-Marc LE THANH (texte) et Lucile PIKETTY (dessin)

Nulle plaine n'était assez vaste pour assouvir mon envie de liberté. Nulle montagne n'était assez haute pour satisfaire ma soif de sensations fortes.

Seuil jeunesse, 2017, 40 p.
Seuil jeunesse, 2017, 40 p.

 

Au soir de sa vie, William Cody reçoit une étrange visite, celle du Grand Esprit du Bison... Celui-ci lui pose une question, une seule question, simple en apparence : est-il fier de la vie qu'il a menée ?

Il est temps de se plonger dans ses souvenirs et de raconter...

 

Une cavalcade sauvage dans le grand Ouest américain ou comment le petit William est devenu le grand, le légendaire Buffalo Bill.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

C'est ma troisième lecture sur Buffalo Bill et je suis contente d'avoir enfin trouvé un album pour enfants. C'est en effet dans le cadre d'une exposition sur le personnage, qui est passé dans notre ville d'Elbeuf en 1905 lors de sa grande tournée française, que j'ai découvert sa biographie: je souhaitais m'informer avant d'y accompagner les élèves de 6e, et ceux-ci seront ravis de prolonger leur visite avec ce livre aux belles illustrations colorées.

 

Le texte se présente comme une sorte de conte poétique à travers lequel on ressent parfaitement "l'appel de l'Ouest sauvage". Et en même temps, le Grand Esprit du Bison amène William Cody, au crépuscule de sa vie, à une remise en question de ses actes ("Es-tu fier de la vie que tu as menée? Es-tu en paix avec toi-même?"), en l'interrogeant de manière accusatrice sur certains faits, comme le massacre des Indiens et celui des bisons (les uns comme les autres ont bien failli disparaître). Cody répond du bout des lèvres ("il chuchota"), et ses réponses peu assurées traduisent bien sa mauvaise foi ("Seulement ceux qui me menaçaient").

 

Ainsi l'Esprit du Grand Bison symbolise en quelque sorte la conscience de Buffalo Bill et nous peint un portrait plutôt juste (bien que succinct) de l'homme: il a accompli de grandes choses mais aussi des actes répréhensibles. Certes son spectacle a donné du rêve aux gens, mais à quel prix ("Était-ce seulement le reflet de ce qui s'était réellement passé?")?

Patricia Deschamps, décembre 2021

Ecoutez-moi vous lire la première page
Ecoutez-moi vous lire la première page

Pour aller plus loin

sur le même thème
sur le même thème
sur le même thème
sur le même thème
du même auteur
du même auteur
du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

- A la Une -

- Lire et relire -