Astra, lost in space

manga de Kenta SHINOHARA

Nobi nobi, 2019, 201 p. ISBN 978-2-37349-259-0
Nobi nobi, 2019, 201 p. ISBN 978-2-37349-259-0

 

En 2063, Kanata, Aries ainsi que sept autres de leurs camarades débarquent sur une planète inconnue dans le cadre d’un voyage scolaire dans l'espace.

 

Mais ils ont à peine le temps de commencer à explorer ce nouvel univers qu’ils se voient projetés à des années-lumière de leur point de départ par une étrange sphère d’énergie !

 

Comment survivre perdus au beau milieu de l’espace? Quelle est donc cette étrange sphère qui continue de les poursuivre ?

(4e de couverture)

Mon avis :

Lire le début
Lire le début

Un groupe d'adolescents en mode survie dans l'espace.

Nous sommes en 2063 et les voyages scolaires sont organisés... sur une autre planète ! En débarquant sur McPa, les jeunes s'apprêtent à se débrouiller "en totale autonomie pendant cinq jours". Le groupe, très hétéroclite, est composé de personnalités facilement identifiables : Aries l'étourdie est une naïve rigolote, Kanata le prétentieux se pose comme leader ultra sportif, Zack fait plutôt dans le genre intello avec son QI de 200, Quitterie la capricieuse n'est "pas là pour se faire des amis" (d'ailleurs elle n'en a pas), Charce le beau gosse charme tout le monde dès qu'il prend la parole, tandis que Ulgar et Yunhua semblent plutôt solitaires et taciturnes. La bande a également la responsabilité de Funicia, la petite soeur adoptive de Quitterie. En adolescents dignes de ce nom, ils passent leur temps à se taquiner et se provoquer ("j'ai la flemme").

 

Mais ces lycéens tous différents sont également complémentaires : chacun, au fil de l'aventure, va contribuer à trouver des idées pour sortir des situations et l'entraide va peu à peu se développer entre eux. Par ailleurs, les caractères ne sont pas aussi caricaturaux qu'ils pouvaient le sembler au premier abord : dans ce premier tome, certain(e)s se dévoilent un peu plus, comme Quitterie "pas douée pour les rapports humains" du fait que ses parents ne se sont jamais occupés d'elle ("On ne m'a jamais appris à aimer"), ou encore Kanata qui cherche à se racheter suite à une excursion au dénouement dramatique. Ainsi, on plonge par touches dans le passé de chacun afin d'en apprendre un peu plus et mieux comprendre leur attitude présente.

 

L'ambiance est donc pleine de vie et l'intrigue jalonnée de péripéties. Elle se termine d'ailleurs sur une révélation donnant envie de découvrir la suite: il y aurait un traître parmi eux !

Juin 2019


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte