Adèle & les noces de la Reine Margot

de Silène EDGAR

Ah, si on lui avait dit qu'elle serait un jour capable de lire toute la nuit, elle ne l'aurait pas cru !

Castelmore, 2015, 352 p.
Castelmore, 2015, 352 p.

Depuis la mort de sa grand-mère, rien ne va plus pour Adèle. Ses parents, obnubilés par leur travail, n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, et ses frères aînés ont quitté la maison. La jeune fille se sent bien seule ! Il y a bien son ami d'enfance Guillaume, mais sa meilleure amie Juliette le trouve minable, alors Adèle est obligé de le voir en cachette.

 

Au collège, ses résultats dégringolent. Et les devoirs de vacances donnés par M. Gérard ne vont rien arranger : il leur a donné La Reine Margot à lire, un gros roman de 453 pages !

 

Sur les conseils d'Anila, Adèle décide d'en lire un peu chaque soir. Mais dès la première nuit, la voilà transportée en 1572, au milieu des personnages de l'histoire !

Mon avis :

Des allers-retours entre passé et présent par une héroïne en souffrance.

La jeune Adèle souffre d'un manque cruel de tendresse. Pendant des années, c'est sa grand-mère qui s'est occupée d'elle et depuis son décès, la jeune fille vit entre une mère qui l'infantilise et un père qui l'ignore. Pas un bisou, pas un mot d'encouragement : "Ils ne l'entendent pas, ne la voient pas vraiment, ils croient qu'elle est une fille un peu bête, pas très belle, qu'il faut dresser plutôt qu'élever." Incomprise, Adèle passe son temps à se faire gronder alors qu'elle souhaiterait juste un peu d'attention. Au collège, ce n'est pas mieux : ses deux meilleurs amis se disputent et s'insultent alors il n'est pas simple de se confier...

 

Dans ce contexte tendu, les plongées d'Adèle à la cour de la Reine Margot lui semblent bien agréables ! Elle passe bien sûr par une phase de bouleversement, se demandant si elle rêve ou si elle est folle. Mais la découverte de cette époque se révèle fascinante : "ce qui est dans le livre devient soudain vrai" et voilà l'adolescente qui vit littéralement l'Histoire ! Elle découvre de l'intérieur le quotidien des aristocrates, participant au mariage de la Reine Margot avec Henri de Navarre (sous l'oeil de son amant le duc de Guise !), et surtout la guerre de religion opposant catholiques et protestants qui atteint sa sanglante apogée lors du massacre de la Saint-Barthélémy. Pour mieux comprendre ce qui se passe autour d'elle la nuit, Adèle effectue des recherches pendant la journée et interroge sa tante Coraline qui, en tant que conseillère historique pour les films, s'est spécialisée dans le XVIe siècle : l'auteur mêle donc habilement narration et informations.

 

Et puis il y a le séduisant Samuel, qui apporte une touche sentimentale à l'intrigue... Dès lors, retourner le retrouver devient une obsession pour Adèle qui "ne veut plus se réveiller", jouant dangereusement avec le temps. Le récit s'intensifie, prend des allures d'expérience surnaturelle. Le décalage entre vie "rêvée" et réalité quotidienne augmente toujours plus - jusqu'au drame. Un drame qui mobilisera tout le monde autour d'Adèle, déliant paroles et émotions.

Une belle histoire qui associe connaissances historiques et préoccupations adolescentes actuelles.

Juin 2016

Du même auteur


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte