A silent voice

de Yoshitoki OIMA

5 tomes
5 tomes
Ki-oon, 2015, 208 p.
Ki-oon, 2015, 208 p.


Shoya est en CM2. C'est un garçon turbulent qui déteste l'école, préférant jouer avec ses copains à se lancer des défis plus fous les uns que les autres.


Arrive un jour en classe une nouvelle, prénommée Shoko. Shoko est malentendante : elle communique avec les autres à l'aide d'un cahier qui ne la quitte pas.


Shoya prend aussitôt Shoko en aversion : pour lui, ce n'est qu'une extraterrestre, et il trouve très drôle de la harceler en classe afin de tromper l'ennui. Surtout que la petite fille ne se fâche jamais, préférant subir en attendant qu'il se lasse...

Mon avis :

Voilà une histoire à la fois émouvante et révoltante ! Shoya a une attitude exécrable, et les autres personnages ne sont guère mieux... Personne dans la classe ne veut faire d'effort pour apprendre la langue des signes, la petite Myoko qui propose son aide à Shoko se voit dénigrée, l'instituteur lui-même fait à peine une leçon de morale à Shoya qui passe son temps à se moquer de la jeune malentendante et même à lui arracher ses appareils auditifs ! Il faut dire que le garçon a l'habitude de faire ce qu'il veut : sa mère, très laxiste, ressemble davantage à une grande sœur... Et puis Shoya considère la gentillesse de Shoko comme de la faiblesse, allant ainsi dans le sens de la propre mère de la fillette qui affirme : "Elle doit s'endurcir". Pauvre Shoko !

Heureusement Shoya finit par se mettre toute la classe à dos, et le harceleur devient le harcelé... "Tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même", lui dit-on. Il devient alors en mesure de comprendre ce qu'a pu ressentir Shoko, et en éprouve enfin du remords. Un remords qui le poursuivra des années... Mais peut-être n'est-il pas trop tard pour se faire pardonner ? La réponse dans le tome 2 !

Avril 2015

A silent voice 2

Ki-oon, 2015, 192 p.
Ki-oon, 2015, 192 p.


Plusieurs années ont passé. Shoya a 17 ans. Rongé par la culpabilité, il a enfin retrouvé Shoko auprès de qui il tient à s'excuser pour tout le mal qu'il lui a fait. Il a même appris la langue des signes pour mieux communiquer avec la jeune sourde.


Shoko est touchée par les remords de Shoya et lui pardonne aussitôt son attitude passée. Mais Shoya mérite-t-il pour autant son amitié ? La mère et la sœur de Shoko, toujours furieuses, n'ont pas l'intention de le laisser s'en tirer à si bon compte...

Mon avis :

Autant le premier tome était émouvant, autant celui-ci m'a semblé déprimant. Shoya culpabilise tellement qu'il en est devenu suicidaire. Son unique préoccupation est d'entrer en contact avec Shoko afin de libérer sa conscience avant de mettre fin à sa vie. Il en résulte une ambiance plombante, même si l'atmosphère évolue imperceptiblement au fil des rencontres entre les deux jeunes gens. Car Shoya, par sa bonté et sa douceur, illumine Shoko qui va nourrir l'espoir de devenir son ami. Il s'ensuit toute une réflexion sur l'amitié, enrichie par sa rencontre avec un garçon de sa classe, Tomohiro. La dernière partie tourne autour de la petite sœur de Shoko, furieuse que son aînée ne se révolte jamais face aux humiliations, et bien décidée à la défendre à sa manière... Cet épisode relance un peu une intrigue qui lambine, desservie par un dessin peu soigné.

Le tome 3 sera décisif pour la poursuite de ma lecture...

Septembre 2015

A silent voice 3

Ki-oon, 2015, 224 p.
Ki-oon, 2015, 224 p.


Chaque mardi, Shoya retrouve Shoko sur le pont pour nourrir les carpes. Shoya aimerait mieux connaître la jeune fille, mais il a toujours beaucoup de mal à exprimer ce qu'il ressent et de nombreuses questions restent encore en suspens...


Pourtant, il a tellement à cœur de lui faire plaisir ! D'ailleurs il a entrepris de retrouver la seule amie de Shoko en primaire : Myoko. Il prend donc sur lui pour interroger ses camarades, malgré sa mauvaise réputation...

Mon avis :

Dans cet épisode, on retrouve un Shoya en pleine interrogation, même s'il est moins dépressif (ouf). En fait le jeune homme a envie de changer mais il se sent bloqué par sa maladresse. S'ouvrir aux autres, extérioriser ses sentiments, sont des choses nouvelles pour lui qui ne s'est toujours exprimé que par la moquerie et la violence... Shoya voudrait faire table rase du passé ("Je n'ai aucune envie d'entendre parler d'eux (...), pour avancer j'ai besoin de couper les ponts") mais en renouant avec d'anciennes camarades de classe de Shoko, il est renvoyé à son attitude passée... Comme avec cette Naoka, la fille de la classe de CM2 avec qui il parlait le plus, qui regrette l'ancien Shoya avec qui elle faisait les quatre cents coups ! Naoka, par ses paroles blessantes, fait douter l'adolescent : ses nouveaux amis Tomohiro et Shoko sont-ils de vrais amis ? Une authentique angoisse qui rend le personnage plus touchant, même si l'intrigue manque toujours de dynamisme à mon goût.

Septembre 2015

A silent voice 4

- Arrête de te prendre la tête !

Ki-oon, 2015, 190 p.
Ki-oon, 2015, 190 p.

 

Shoko a essayé de faire comprendre à Shoya qu'il lui plaisait mais celui-ci n'a rien compris... ce qui désespère la jeune sourde.

 

Cependant une nouvelle occasion de passer du temps ensemble se présente : Shoya se retrouve embarqué au parc d'attractions par des élèves du lycée, et Shoko a aussi été invitée. Et contre toute attente, le jeune homme découvre qu'il aurait peut-être bien des amis, finalement !

Mon avis :

Bon je crois que j'ai définitivement décroché de l'histoire... J'ai eu un sursaut d'intérêt en voyant Shoya se lier d'amitié avec d'autres lycéens, pensant que l'intrigue allait évoluer un peu. Mais en fait on en revient toujours aux événements qui se sont déroulés en CM2 et qui semblent avoir (vraiment) profondément touché la plupart des protagonistes, qui tournent en boucle là-dessus... alors que c'est la pauvre Shoko la première concernée ! Et justement je trouve que le récit est trop centrée sur Shoya et ses interminables cogitations dépressives, alors que c'est la jeune malentendante le personnage principal et surtout le plus intéressant. Bref j'ai abandonné la lecture à la moitié du manga.

Décembre 2015

d'autres livres sur le thème du handicap
d'autres livres sur le thème du handicap

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte