14-14

de Silène EDGAR et Paul BEORN

- Prix Gulli du roman 2014 -

Il s'aperçoit, stupéfait, qu'une nouvelle boîte aux lettres a été installée juste devant la maison. Ce qui est bizarre, c'est qu'elle a un air vieillot et elle est déjà rouillée aux angles. Et puis elle est bleue au lieu d'être jaune...

Castelmore, 2014, 350 p.
Castelmore, 2014, 350 p.

1er janvier 2014.

Adrien a donné rendez-vous à Marion, son amie d'enfance, à leur repère habituel : la tombe sous le grand cyprès, dans le cimetière. Il va enfin lui avouer ses sentiments ! Mais l'adolescente lui annonce qu'elle sort avec un autre...


1er janvier 1914.

Hadrien a été envoyé par son père nettoyer les tombes familiales au cimetière. Une punition, à tous les coups : le père d'Hadrien ne conçoit pas que son fils envisage de faire des études au lieu de prendre sa suite à la ferme...


De retour chez lui, Adrien se voit imposer par sa mère d'écrire une carte de vœux à son cousin, un certain Hadrien qu'il connaît à peine. Mais c'est le Hadrien de 1914 qui la reçoit...

Mon avis :

L'illustré d'Hadrien, "L'Epatant"
L'illustré d'Hadrien, "L'Epatant"

Une belle histoire d'amitié à travers les époques !

Toute la première moitié du roman est consacrée aux liens qui se tissent entre les deux (H)Adrien. Malgré le siècle qui les sépare, chacun trouve chez l'autre le confident dont il a besoin. Car si la vie a évolué depuis 1914, les préoccupations adolescentes restent les mêmes : les études, la famille, les relations sentimentales, les rêves et les ambitions... Chaque garçon a ses propres sujets de préoccupation et les confidences qu'ils échangent par lettres les aident à mieux les affronter. Ils vont même jusqu'à se lancer des objectifs pour se motiver à progresser !

Tout au long de leur correspondance, Adrien et Hadrien se rendent bien sûr compte de détails étranges dans les propos de l'autre. Le vocabulaire employé, l'allure du timbre, l'allusion à des objets inconnus ou encore la description de situations incongrues : pourquoi Hadrien ne peut-il pas se procurer de médicaments pour soigner le petit frère de sa copine Simone ? Pourquoi Adrien lui réclame-t-il un numéro de téléphone ? Et puis qu'est-ce que c'est, des baskets ? Et c'est bien là tout l'intérêt de cette première partie : nous immerger dans la vie quotidienne d'un enfant vivant en milieu rural au début du siècle. Le récit est également jalonné de références littéraires communes aux deux adolescents : Jules Verne et ses machines extraordinaires, H.G. Wells et ses voyages dans le temps... même si la fascination n'est pas la même selon l'époque où l'on vit !

Menant leur petite enquête, les deux adolescents finissent par comprendre (et accepter !) qu'ils vivent à cent ans d'écart. C'est à ce moment qu'intervient un nouvel élément, et de taille : la Grande Guerre... et ce suspense qui relance l'intrigue : Adrien arrivera-t-il à convaincre son ami qu'il est en danger et doit fuir? Car Hadrien habite tout près du Chemin des Dames, lieu d'une première bataille sanglante dès 1914 !

Malgré un ou deux épisodes moins crédibles sur la fin (le cambriolage de la pharmacie, le sauvetage de Sarah), l'ensemble est agréable à lire. Les héros sortiront grandis de cette expérience, dont l'origine magique est explicitée dans les dernières lignes.

Un dossier pédagogique est disponible pour les enseignants sur le site de Castelmore.

Octobre 2015

Des mêmes auteurs



Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

sélection à destination des 6e
sélection à destination des 6e
Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
autobiographie
autobiographie