Sobibor

roman de Jean MOLLA

Belin-Gallimard, 2009, 224 p. (ClassicoCollège)
Belin-Gallimard, 2009, 224 p. (ClassicoCollège)

Emma est anorexique. Deux ans déjà qu'elle oscille entre privation de nourriture et séances de boulimie-vomissements, allant jusqu'à l'hospitalisation.

 

Tout a commencé avec le cancer de Mamouchka, sa grand-mère adorée. Malgré son état de faiblesse et sa mémoire vacillante, Mamouchka lui avait raconté des histoires de sa jeunesse en Pologne, et de son exil en 1944 suite au bombardement de Varsovie.

Et surtout, pendant la nuit, Mamouchka en plein rêve avait parlé français, livrant les lambeaux d'un secret enfoui : "Jacques, je ne veux plus rester ici. Sais-tu seulement son nom ? Elle s'appelait Eva... Eva Hirschbaum ! Jacques, emmène-moi ! Emmène-moi loin de Sobibor, je t'en prie !"

 

Emma comprend vite que Sobibor est le nom d'un camp d'extermination... et en rangeant les affaires de sa grand-mère décédée, elle retrouve le journal du fameux Jacques, un odieux collabo nazi. Mais quel est donc le rapport entre Jacques, Sobibor et Mamouchka ? Qui est donc cette Eva Hirschbaum ? Quel terrible secret a donc déterré l'adolescente pour se mettre dans un état pareil ?

Mon avis :

Un peu déçue par ce roman que l'on m'a recommandé plusieurs fois. J'ai mis du temps à comprendre le lien entre les deux thèmes principaux, l'anorexie et la guerre. Peut-être parce que la chronologie des événements présents est un peu malmenée, Emma ne racontant pas son histoire dans l'ordre des faits. Du coup j'ai eu du mal à faire coïncider les révélations du passé et leurs conséquences sur le présent. Et une fois la corrélation établie, j'ai trouvé la réaction de l'adolescente un peu excessive, même si l'on comprend bien le choc qu'elle a dû ressentir, d'autant plus fort qu'elle était très proche de ses grands-parents.

J'ai trouvé également que l'auteur aurait pu davantage alterner les séquences présent/passé au lieu d'intégrer de longs passages du journal de Jacques le collabo. Le récit de ce soldat français qui s'engage aux côtés des Allemands comporte de nombreuses références à des faits historiques et à des hommes politiques avec grand renfort de notes de bas de page, ce qui rend la lecture parfois laborieuse. Par contre la partie consacrée à Sobibor a quelque chose de fascinant du point de vue de ce monstre méprisant qui participe à l'extermination des Juifs sans se salir les mains. Les descriptions froides et impersonnelles, exemptes de toute émotion, du "traitement" par balle ou par gaz des "hordes misérables" font osciller entre dégoût et incrédulité. Et conduiront Emma à "jouer" les déportés faméliques.

Une idée de départ intéressante mais les lecteurs intéressés par le thème de l'antisémitisme risquent de rester indifférents à celui de l'anorexie, et vice-versa.

 

Patricia Deschamps, mai 2015


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

★ Lire et relire ★

roman adulte
roman adulte